14 conseils de sécurité pour les cheminées

cheminée

À l’approche de l’automne et de l’hiver, les ménages de tout le pays vont bientôt se blottir près de leur cheminée. Que vous ayez une cheminée à bois, électrique ou à gaz, il est important de profiter de la chaleur et de l’ambiance d’une cheminée tout en veillant à ne pas négliger la sécurité.

Pour vous aider à assurer votre sécurité et votre protection, cet article présente quelques conseils de sécurité essentiels que tout propriétaire devrait connaître.

Voici nos conseils les plus importants, qui couvrent la sécurité générale des cheminées, mais aussi des conseils spécifiques à certains types de feux, comme les feux électriques, au gaz ou au bois.

Veillez à ce que votre installateur soit agréé pour la sécurité du gaz ou HETAS :

La sécurité commence dès le départ, ce qui signifie que vous devez vous assurer que votre installateur est parfaitement expérimenté et formé pour installer votre cheminée.

Installez des détecteurs de monoxyde de carbone et de fumée :

Obtenez un signe d’alerte précoce si les choses ne vont pas bien avec votre feu en installant des détecteurs de monoxyde de carbone et des détecteurs de fumée – assurez-vous de les tester régulièrement et qu’ils sont installés au bon endroit, aussi !

Ne laissez pas un feu sans surveillance :

Si vous allez vous coucher ou si vous quittez la maison, n’oubliez jamais d’éteindre un feu. Et si vous avez de jeunes enfants, ne les laissez jamais seuls dans une pièce où se trouve un feu allumé.

Vérifiez si le câblage est effiloché :

Dans le cas des cheminées électriques, une vérification occasionnelle du câblage peut permettre de détecter rapidement les problèmes en repérant les fils effilochés ou usés. Vérifiez également que les fiches et les prises ne présentent pas de traces de brûlure. Faites-les examiner rapidement.

Débranchez lorsque vous ne vous en servez pas :

Encore une fois, les feux électriques devraient idéalement être débranchés complètement lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Cela renforce la sécurité et permet d’économiser sur les factures d’énergie.

Assurez-vous que toutes les braises sont éteintes :

Lorsque vous avez éteint un feu à la fin de la journée, ne pensez pas qu’il est normal de laisser quelques braises brûler, aussi petites soient-elles. Si ces braises devaient s’éloigner du feu et atterrir sur quelque chose d’inflammable, un véritable incendie pourrait se déclarer. Pour éviter cela, éteignez toujours soigneusement les feux, braises et autres. Si vous utilisez un poêle, veillez à fermer toutes les prises d’air pour éteindre le feu.

Assurez-vous que le conduit de fumée est ouvert avant d’allumer :

Ouvrez le conduit de fumée ou le clapet avant d’allumer un feu, sinon la fumée remontera dans votre maison au lieu de s’échapper de la pièce comme elle le devrait. Les clapets des feux de gaz doivent être fixés de manière permanente et ouverts.

Utilisez des garde-corps de sécurité pour protéger les bébés, les enfants et les animaux domestiques :

Les bébés, les jeunes enfants et les animaux domestiques sont souvent curieux de ce qui les entoure et peuvent s’aventurer trop près d’un feu. C’est pourquoi il est important de placer une barrière de sécurité devant votre feu pour empêcher toute main ou patte exploratrice. Veillez également à garder hors de portée tous les accessoires de feu, tels que les briquets ou les allumettes.

Faites ramoner votre cheminée régulièrement :

Avec le temps, la suie et la créosote peuvent s’accumuler. Un propriétaire de cheminée responsable doit faire vérifier sa cheminée de temps en temps par un professionnel qui peut la nettoyer et évaluer tout risque pour la sécurité. Le ramonage doit être effectué une fois par an pour les feux à gaz, deux fois ou plus pour les feux à combustible solide.

Choisissez judicieusement vos combustibles :

Si vous brûlez des combustibles solides, optez pour du bois sec ou plus ancien, car le bois fraîchement coupé a tendance à être assez riche en humidité, ce qui n’est pas idéal pour la combustion car il dégage plus de suie. Évitez également de brûler des matériaux qui ont été traités ou des matériaux qui n’ont tout simplement pas leur place dans une cheminée.

Nettoyez régulièrement les cendres :

Naturellement, avec les feux à combustible, une couche de cendres commence à s’accumuler au fond. Essayez de la maintenir au minimum pour ne pas réduire la circulation de l’air vers les nouveaux combustibles. Vous pouvez également revitaliser les cendres en les utilisant dans le jardin !

Veillez à ce que les zones environnantes soient exemptes de matériaux inflammables :

Placez les matériaux inflammables à bonne distance de votre feu. Votre foyer doit être placé dans un endroit prévu à cet effet.

Ne surchargez pas les prises de courant :

Nous savons tous qu’il n’est pas sage de surcharger une prise de courant avec trop de fiches, mais nous vous recommandons d’aller encore plus loin avec ce conseil de sécurité concernant les feux électriques en évitant de les brancher sur des rallonges – branchez-les plutôt directement dans le mur et débranchez-les lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Achetez un tapis de cheminée :

Un tapis ignifugé posé devant votre cheminée peut offrir un niveau de protection supplémentaire à votre moquette, en évitant tout dommage causé par des étincelles indésirables. Si ce n’est pas ce que vous souhaitez, il faut au moins utiliser un pare-étincelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.