Quels sont les différents types d’ouvrages chaudronnés ?

Quels sont les différents types d’ouvrages chaudronnés

Plusieurs secteurs d’activité font appel à la chaudronnerie. En effet, de nombreux produits y sont fabriqués. Ils sont présents autour de nous, dans les industries, mais aussi dans chaque foyer. Leur usage facilite la vie quotidienne de chacun. Mais quels sont les ouvrages chaudronnés ? Dans quels secteurs interviennent-ils ? Quels outils à utiliser pour les concevoir ?

Quel ouvrage chaudronné pour quel secteur d’activité ?

A travers les produits ainsi fabriqués, l’entreprise de chaudronnerie comme Castel CT, peut intervenir dans plusieurs secteurs d’activité. Ils sont si nombreux, des électroménagers aux carrosseries de voiture en passant par les ascenseurs. Ainsi, outre les particuliers, il existe de nombreux secteurs industriels qui font appel aux produits chaudronnés, à savoir :

  • L’industrie agro-alimentaire : les ouvrages chaudronnés y sont utilisés pour le traitement et le stockage des denrées alimentaires. C’est le cas pour les silos de blé, les cuves, les tapis roulants, les mélangeurs, les autoclaves, les fours, … ;
  • L’industrie chimique : le chaudronnier fabrique pour ce secteur des broyeurs ou des concasseurs pour les solides, des cuves de stockage des fluides, des tuyauteries de transport, des réacteurs et des agitateurs ;
  • L’industrie énergétique : les processus d’extraction, de transformation, de traitement et du transport des ressources en besoin de la chaudronnerie. Pour cela, ce secteur a besoin des tuyaux, des pipelines, des citernes de stockage et de transport ;
  • L’industrie de transport (automobile, aéronautique, navale et spatiale) : le chaudronnier leur fabrique des châssis et des carrosseries des voitures et de trains, les cuirasses de bateau, et les structures des avions. Il peut participer aussi à la construction navale ;
  • Le mobilier métallique : à partir des métaux, le chaudronnier peut y fabriquer des tables, des chaises, des tabourets et divers meubles.

Ainsi, les produits chaudronnés ont une grande utilité dans chacun de ces secteurs. Sans eux, ces derniers ne peuvent pas fonctionner correctement.

Quels outils utilisent le chaudronnier pour concevoir ces produits ?

Quelle que soit la taille du produit à fabriquer, sa conception nécessite toujours l’usage des bons outils. Le chaudronnier utilise plusieurs matériels dans la réalisation de son métier. Cela lui permet de travailler en toute sérénité. Parmi eux, il y a :

  • L’outillage de chaudronnerie de base : la liste est assez longue. Mais les plus utilisés sont : la brosse métallique, le burin, la clé à molette, la cisaille à main, l’étau, le compas, et l’équerre. A cela s’ajoutent les pinces, le maillet, le jauge de profondeur, le marteau rivoir, le mètre ruban, le pointeau et la règle. Sans oublier, la scie à métaux, la pointe à tracer, le rapporteur d’angle, et le pied à coulisse ;
  • Les matériels de soudage : ils servent à souder les pièces. Ainsi, il y a le chalumeau oxycoupeur, le poste à souder au chalumeau, le découpeur plasma, le poste à souder MIG-MAG et le poste à souder TIG ;
  • Les équipements de protection : comme le métier d’un chaudronnier est un métier à risque, il a besoin des équipements de protection. Ils sont destinés à protéger son visage, ses mains et ses pieds. Pour cela, il a besoin des lunettes de protection, de casque antibruit, de masque de soudage, et des gants de protection anti-chaleur.

Ainsi, le chaudronnier doit posséder ces matériels et savoir les utiliser pour fabriquer les produits chaudronnés. Mais à part ces outils, le chaudronnier doit maîtriser aussi les différentes techniques utilisées en chaudronnerie. Parmi ces techniques, il y a le traçage, le découpage, la retreinte, l’emboutissage, le planage, la mise en forme et l’assemblage. Outre le travail en atelier, le chaudronnier peut aussi intervenir sur le chantier pour l’assemblage des grosses chaudronneries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.