Assurance de prêt : vos avantages

assurance de prêt

Pas évident de rembourser ses dettes bancaires lorsqu’on se retrouve dans une incapacité totale. Certes, la plupart des banques n’autorisent pas souvent les retards mensuels et ne tolèrent également aucun prétexte pouvant ne pas être mentionné dans le contrat de prêt. D’où l’intérêt de choisir une assurance de prêt ? Voici les points à retenir.

L’assurance de prêt en quelques mots

L’assurance de prêt se procède différemment des autres offres d’assurance classique. A dire vrai, elle se définit comme étant une offre qui protège les emprunteurs et dans la plupart du temps, ceux qui prétendent un prêt immobilier. Certes, comme toutes offres d’assurance, celle-ci fournit de nombreuses garanties et une bonne protection du concerné. Seulement voilà, il existe certains pièges à éviter et il faudra donc se prémunir à la souscription d’un prêt. En d’autres mots, une assurance de prêt connaît certains avantages mais aussi des inconvénients qui prennent souvent plusieurs formes de contraintes pour les bénéficiaires. Néanmoins, ils gagnent en tranquillité contre les imprévus futurs. D’autre part, en faisant un emprunt à la banque, certains établissements exigent toutes inscriptions à une assurance de ce genre. Cela afin d’éviter toute interruption du remboursement des dettes. Ainsi, dans de tel cas, c’est l’assureur responsable qui prendra la relève. La plupart des prêts sont également conditionnés par plusieurs éléments dont la question santé. Les banques exigent donc une garantie concernant la crédibilité de l’emprunteur. En plus des biens sous formes de garantie, elles demandent parfois une garantie contre les accidents de la vie et contre tous les imprévus involontaire de l’emprunteur. Il s’agit généralement de son incapacité de travailler pour pouvoir rembourser ses dettes à la banque.

Les garanties offertes

En somme, en assurance de prêt, les garanties sont à la fois intéressantes et multiples. Mais que peut-on réclamer de plus qu’une bonne protection et d’une indemnisation dans les cas prédéfinis par la compagnie d’assurance. De ce fait, plusieurs cas peuvent se présenter. Si le concerné se trouve dans une incapacité définitive de travail, tout dépend des conditions mentionnées dans son contrat. Il peut s’agir d’une indemnisation dans la mesure où l’emprunteur ne peut plus exercer son poste actuel et l’autre cas, on parle d’un remboursement dans la mesure où il ne peut plus exercer aucune fonction. Dans ce cas, il revient à chacun de faire le bon choix et de connaître les termes et conditions de l’offre sollicitée. D’autre part, il existe également un autre cas comme lorsque le concerné est affirmé Invalidité Permanente Totale, l’assureur prendra alors en charge de ses mensualités jusqu’à qu’il reprend son activité professionnelle. En fin, s’il perd son travail, l’assurance prévoit aussi une indemnisation définie dans le temps et propose alors une garantie « perte d’emploi ». A noter cependant qu’une telle condition connaît aussi des limites. Parfois, l’assurance doit prendre en compte la situation professionnelle du concerné en se renseignant sur son ancien poste. Mais cela touche également les conditions du contrat d’assurance et donc, des délais de franchise et de la carence. Bref, prendre connaissance de toutes les conditions d’offre se révèlent être alors indispensable pour éviter les mauvaises surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *